Progrès en musculation et vie étudiante sont-ils compatibles ? 

Il est très récurrent d’associer progrès en musculation à une vie avec des restriction tant au niveau alimentaire qu’au niveau de sa vie sociale. Il s’agit là pourtant d’un mythe. On a une vie étudiante qu’une seule fois, et il faut en profiter. Avec le fameux 8-17h, il est parfois difficile d’accorder du temps à la fois à ses entraînements, à sa diète et à la fois à sa vie sociale.

Mais comment atteindre ses objectifs en musculation tout en appréciant sa vie étudiante ? Voici 5 conseils qui fonctionnent à merveille :

  1. Planifiez vos repas et vos entraînements 

En fonction de votre niveau (débutant ou non), vous n’aurez pas le même volume d’entraînement par semaine. Pour un débutant, le volume tournera autour de 3 voire 4 entraînements par semaine, contrairement à 5 ou 6 pour une personne avancée. Il est essentiel de planifier à l’avance vos entraînements. Vous commencez un matin à 10H ? Parfait, levez-vous plus tôt et allez vous entraîner. Vous finissez à 16h le jeudi ? Parfait vous pouvez vous trouver une heure, car oui, une heure suffit amplement pour un très bon entraînement. 

Il est important de trouver une certaine routine parfaitement équilibrée entre école, travail, vie sociale et musculation (en salle ou non). Une fois ce programme mis en place et adapté à votre emploi du temps et objectifs, il sera facile de le maintenir.

Pareillement, planifier à l’avance vos repas est un réel gain de temps et un très bon moyen de vous tenir à vos objectifs ! Prenez du temps le dimanche soir pour cuisiner en quantité (riz, viande, légumes) vous permettant de réaliser des tupperwares pour 2 à 3 jours et ne pas flancher sur votre diète.

  1. Prévoyez vos écarts

Comme tout étudiant, on aime sortir une ou deux fois par semaine manger un bon mcdo, tacos ou pizza avec ses potes, et vous avez raison. Ces repas plaisirs sont tout à fait possibles et compatibles avec vos objectifs si vous êtes bien organisés.

Ces repas très souvent hauts en glucides et en lipides (saturées) peuvent être appréciés sans dégâts sur vos progrès si vous adaptez votre alimentation le jour même. Pour les débutants, pas besoin de se prendre la tête à compter vos repas à la calorie près, loin de là. 

Si vous avez prévu un gros repas le soir en semaine, adaptez votre alimentation le jour même. Réalisez un jeun le matin, diminuez fortement vos apports en glucides et lipides la journée et favorisez des repas protéinés avec des légumes et des fibres.

  1. Faites vos courses intelligemment 

Le moment fatidique de faire ses courses. Comment résister face à des paquets de céréales, des croissants lorsque l’on passe devant ces rayons ? Dur challenge n’est-ce pas? 

Il est pourtant relativement simple de ne pas craquer. Voici les meilleures astuces :

  • Faites votre liste de course à l’avance et rayer chaque aliment au fur et à mesure
  • Allez en course le ventre plein afin d’éviter tout craquage car vous avez une “petite envie”
  • Évitez les rayons inutiles. Il est parfois tentant d’aller dans certains rayons pour retrouver des aliments que l’on aime, que l’on mangeait pendant notre enfance ou “juste pour les voir”. Mais souvent, ce genre d’action s’accompagne par un achat. “Tiens c’est nouveau et ça fait longtemps, allez je le prends pour un petit plaisir”. Malheureusement c’est une habitude à éliminer lors de vos courses.
  • Si vous êtes chez vos parents, accompagnez-les pendant les courses avec votre liste et adaptez vous à ce qu’ils achètent si vous ne pouvez pas prendre ce que vous voulez. 
  1. Consommez des aliments de qualité

Manger bien coûte cher. Cela était peut-être vrai 10 ans auparavant. Aujourd’hui chaque grand supermarché disposé de produits sains et peu chers :

  • Au rayon légumes, profitez des nombreuses promotions de saison (0,99€ la barquette de tomates…)
  • Évitez les plats transformés. Si vous mangez dans votre restaurant universitaire et que vous ne pouvez pas emmener vos propres plats, choisissez de manière intelligente vos repas (évitez les sandwichs, favoriser les salades avec des protéines, dans les selfs demandez uniquement de la viande et des légumes si le menu contient des frites ou des pâtes carbonara…).
  • Allez au marché ! Acheter ses fruits et légumes au marché le dimanche matin peut-être une très bonne alternative tant pour votre porte monnaie que pour votre diète. 
  1. Buvez des sodas sans sucre lors de vos soirées

Qui dit vie étudiante dit soirée et alcool à flot. S’il est important de profitez de ces moments-là, il est également essentiel de faire attention à vos actions. Car oui, l’alcool est très calorique et enchaîner des verres peut très vite détruire tous vos efforts réalisés au cours de la semaine. Un verre d’alcool de 5cl compte en moyenne 140 calories et comprend uniquement des glucides et du sucre. En plus de cela, il est de coutume d’associer des sodas à haute teneur en sucre (Coca-Cola, Red Bull…). Pour éviter de faire dégringoler votre compteur calorique et de limiter les dégâts, consommez plutôt des boissons sans sucre (Coca-Cola zero, Schweppes zéro..) afin de limiter l’apport en calorie lors de vos soirées.