confortable-tasse-the-morceau-gateau_169016-1987

Comment profiter des fêtes de fin d’années sans ruiner sa diète et ses résultats ?

Tout savoir sur la nutrition

Comment profiter des fêtes de fin d’années sans ruiner sa diète et ses résultats ?

Comment profiter des fêtes de fin d’années sans ruiner sa diète et ses résultats ?

Comme chaque année, nous sommes tous excités à l’idée de passer de belles fêtes de fin d’années, entre famille et entre amis. Apéritifs, fruits de mer, dinde fourrée, bûches de noël glacées ou au beurre… Nous savons tous qu’il s’agit de périodes où la diète est mise partiellement de côté, et où le plaisir est roi. Et vous avez raison. Il est cependant important de prévoir et d’organiser légèrement votre alimentation avant, pendant et après ses excès caloriques. Voici toutes nos astuces pour profiter pleinement des fêtes de fin d’années, sans pour autant ruiner ses résultats si longuement acquis, ainsi que sa diète.

1. Diminuez vos glucides et lipides, maintenez vos protéines

 

 

Les fêtes de fin d’années sont l’occasion de profiter de plats gourmands, copieux, riches en sucres et matières grasses (glucides et lipides). S’il n’est pas nécessaire de compter tout ce que vous consommez, il est cependant important de garder en tête quelques principes. La protéine étant le macronutriment le plus copieux, il sera astucieux de la favoriser au sein de vos repas. Cela vous permettra à la fois d’être rassasié plus rapidement et donc d’éviter tout abus, mais également de maintenir votre apport journalier afin de conserver votre masse musculaire. De même, pour profiter pleinement de vos fêtes, diminuez vos apports en glucides et lipides, avant et après vos repas de fêtes. Le jour même, ne consommez pas d’important repas mais favorisez davantage de légères collations à base de protéines, accompagnées de légumes verts et/ou de fruits frais pour une digestion légère avant vos repas. 

 

 

2. Buvez davantage d’eau

 

Si simple mais pourtant beaucoup négligé pendant les vacances et fêtes, il est nécessaire d’augmenter votre consommation d’eau journalière (3 litres au minimum). Boire régulièrement vous permettra de rester hydrater et donc d’hydrater vos muscles, d’absorber correctement l’ensemble des nutriments et leurs vertus, mais également de couper la fin si l’envie vous tente avant ou après un repas de fête. Enfin, comme le corps est composé à 80% d’eau, boire tout au long de la journée vous permettra d’augmenter votre niveau d’énergie et d’éviter ce ressenti de fatigue, de fainéantise, ainsi que d’éventuels maux de tête. 

De même, le jour même ainsi que le lendemain de vos repas de fête, favorisez des boissons comme le café, le thé, le maté ou encore le jus de citron pour non seulement couper la faim, mais également mieux digérer.

 

 

3. Maintenez une activité sportive

 

On a tendance à arrêter toute activité sportive pour quelques jours lors des périodes de fêtes, afin de profiter pleinement des moments entre amis ou en famille. Si c’est effectivement essentiel, il est également important de maintenir ces activités physiques, intenses ou non. Le principal étant de ne pas rester inactif toute la journée et d’exercer une activité (aussi légère soit-elle) physique quotidiennement afin de stimuler à minima vos muscles. Une simple marche d’une heure par jour suffira à vous dépenser quelque peu et éliminer le surplus calorique passé.

De même, si vous en avez la possibilité, allez tôt le matin dans votre salle de sport pour faire votre séance habituelle, si vous n’en avez pas, allez courir ou réaliser une séance de sport au poids du corps par exemple. Réaliser l’activité physique le matin de bonne heure avant que vos proches se lèvent vous permettra non seulement de ne pas rater de moments conviviaux, mais également de bien démarrer la journée en brûlant davantage de calories et en maintenant le bon fonctionnement de votre organisme et de vos muscles. Bien entendu, si l’envie n’y est pas, ne vous forcez pas (c’est comme toute activité), si vous avez besoin de repos, prenez-en; si le sport fait partie de votre quotidien, c’est encore mieux !

 

 

4. Faites vous plaisir

 

Vos vacances et fêtes de fin d’années ne doivent pas être synonymes de restrictions. Profitez-en pour faire de nouvelles activités, apprécier de bons plats gourmands en famille ou entre amis, amusez-vous et ne soyez pas figés sur votre diète, sur vos entraînements ou sur votre physique. Profitez de l’instant présent car encore une fois, ce ne sont pas quelques jours ou semaines de détente qui vont ruiner vos progrès.

Encore une fois, tout est une question de quantité et du rapport calories consommées vs calories brûlées. Si vous ne faites aucune activité sportive pendant plusieurs semaines tout en consommant davantage de calories et de plats riches, vous prendrez du poids; et inversement. Si cependant vous vous accordez quelques jours de repos, tout en contrôlant légèrement votre quantité calorique journalière, cela n’aura aucun effet sur vos résultats passés. Appréciez pleinement vos moments de fêtes, sans vous lâcher de manière excessive. Pratiquer et maintenir une activité physique (légère ou non) journalière pendant les fêtes est encore une fois une très bonne idée, tant pour votre corps que votre cerveau.

 

5. Mangez intelligemment

 

Dernière astuce pour profiter pleinement de vos fêtes de fin d’années, mangez de manière intelligente. Noël ou nouvel an sont synonymes de cuisine riche et gourmande, de champagne, de vin (à consommer avec modération), de foie gras ou encore de bûches glacées ou au beurre. Ces repas de fête sont la plupart du temps composés de 4 à 7 plats et donc d’un total calorique très élevé.

C’est pourquoi vous devez également faire attention à ne pas en plus de cela, à ne pas en abuser. Voici quelques astuces. Si par exemple pour vous attendez le plat principal mais qu’une panière de pain se tient devant vous, sachant que vous venez d’en consommer quelques tranches avec vos huîtres précédemment, n’en prenez pas.

Cela ne ferait qu’ajouter inutilement encore davantage de calories, ainsi que vous remplir le ventre sachant que plusieurs plats vont suivre, il serait dommage de ne pas en profiter. De même après le repas et le/les desserts, ne soyez pas tentez pas la grande boîte aux chocolats ouverte par vos proches. Vous venez de terminer un repas très (très) copieux et ajouter quelques centaines de calories supplémentaires ne serait pas forcément une bonne idée, surtout si vous savez que le lendemain, ce sera partie remise. Encore une fois, tout est une question de quantité. Consommer un ou deux chocolat ce n’est pas grave, en manger la moitié de la boîte, c’est mal.

 

 

6. Arrêtez de culpabiliser

 

À l’approche des fêtes (et comme chaque année), beaucoup d’entre nous prévoient de, cette fois-ci, ne pas abuser sur ce que l’on va consommer. Et comme toujours, difficile de résister pas vrai ?

La bûche de Noël de nos mamies nous fait tous craquer… Malheureusement, cela crée (très souvent après les fêtes), un fort sentiment de culpabilité, ou pire encore, de frustration si vous vous êtes retenus tout au long des fêtes.

La phrase clé à cela serait : “Connais-toi toi-même” selon notre cher ami Socrate. Et vous savez quoi ? Il a parfaitement raison. La frustration et la culpabilité sont deux sentiments qui apparaissent avant mais surtout après certains évènements passés, comme les repas de fêtes.

Ne pas avoir su se contrôler, avoir beaucoup, beaucoup trop mangé, n’avoir effectué aucune activité physique pendant les fêtes ou encore s’être restreint et regretter d’avoir goûté la bûche au chocolat de Mamie. Tous ces actes résultent du fait de ne pas se connaître assez et de ne pas écouter et contrôler son corps.

Si vous savez que vous vous lâchez fortement pendant les fêtes; organisez votre diète avant et après les fêtes (voir conseil numéro 1) et continuez de pratiquer une activité physique journalière afin de vous dépenser davantage. Si vous avez peur de vous restreindre comme chaque année par peur de grossir ou de ruiner votre diète et vos progrès physiques, faites de même pour profiter pleinement de vos repas. Savoir apprécier chaque repas et chaque plat est la clé, mais pour se faire, vous devez être également conscient de la quantité de ce que vous consommez.

Écoutez-vous. Si vous sentez que vous n’avez plus faim à la fin du repas par exemple, ne prenez pas votre part de dessert et attendez plutôt le lendemain pour le déguster sans aucune culpabilité ni frustration. De même, si vous savez que vous allez consommer 4 à 7 plats au cours du repas, n’abusez pas sur l’apéritif. Agissez de manière intelligente et modérée afin de profiter pleinement de vos fêtes de fin d’années, sans pour autant ruiner votre diète et vos efforts.

7. Les autres astuces

 

En plus des points évoqués précédemment, voici quelques autres astuces faciles à mettre en place, permettant à votre corps de se préparer ou de mieux digérer ces fêtes de fin d’années :

  • Le lendemain d’un repas de fête, il est idéal au levé de boire un verre de jus de citron mélangé avec de l’eau, afin de permettre à votre organisme d’à la fois mieux se remettre du repas de la veille, mais également d’apporter de l’acidité au corps et de limiter la prise de graisse.

 

  • Certaines personnes pensent également à jeûner toute la journée, afin de conserver l’ensemble de leurs calories pour le repas du soir. Cette astuce peut effectivement être très utile et pertinente mais est davantage adaptée aux personnes déjà adeptes du jeûne intermittent. Si vous n’avez jamais ou peu effectué de jeûne, votre corps ne sera pas habitué et cela créera davantage de faim le soir même, vous faisant exploser vos calories en consommant beaucoup plus de nourriture que si vous avez effectué des petites collations la journée (composées de protéines, légumes vert et fruits).

Leave your thought here

Your email address will not be published. Required fields are marked *